Récits et manipulations ou comment entrer dans l’histoire


« Le but de chaque narrateur n’est-il pas de contrarier l’attente du public ou du lecteur ? »

[KZDPW89]

Récit inventé ou puisé dans la vie réelle ? Krzysztof Zanussi trouve la question inutile : « Ce ne sont pas les événements qui comptent, mais l’interprétation qu’en fait l’artiste. »
Il voit là la grande différence avec le travail d’un historien. Voilà pour la base du travail d’écrivain et de scénariste de fictions. Mais, cela ne lui suffit pas :
« […] la nature du cinéma limite énormément la métaphore. Mais j’aimerais bien aller un petit peu plus loin, chercher la déformation de l’apparence du monde, le rendre plus flexible. C’est de plus en plus difficile, car les contraintes commerciales obligent au réalisme. […] »

[KZCIN83]

« […] un aspect primordial de mon travail. Je me pose sans arrêt des questions et je suis fasciné par la multiplicité de la vérité. J’ai étudié la physique les mathématiques, et j’ai été très impressionné lorsque j’ai appris que la logique n’était pas limitée, comme la géométrie, aux dimensions naturelles. »

[KZDPW89]
lire la suite dans Krzysztof Zanussi, rencontre(s)
[photo-titre : © TOR Studio Filmowe ]