Les documentaires sur Krzysztof Kieślowski

De nombreux films ont tenté de cerner la personnalité de Krzysztof Kieślowski ; on trouve également quelques documentaires consacrés au tournage (de rares making off) qui permettent de voir le cinéaste sur le plateau, en Pologne, en Suisse et en France. Voici une première sélection de titres, ainsi que quelques films où Kieślowski est acteur.

[ Photo-titre : Tu ne mourras point, documentaire de Tomasz Namerła (2016) –  © Tomasz Namerła / OHNK ]

Documentaires consacrés à Krzysztof Kieślowski

  • Dialogue-Kieślowski, de Ruben Korenfeld, 1991.
    Filmé pendant le tournage de La Double vie de Véronique (la Sept/Arte avec le soutien de la Procirep).
  • La Leçon de cinéma de Dominique Rabourdin, 1994, 26′.
    Kieslowski argumente (a posteriori) son travail sur Trois couleurs : Bleu, Blanc, Rouge (Arte/La sept-cinéma).
  • I’m so-so, de Krzysztof Wierzbicki, 1995, 56′.
    Par un ancien collaborateur. Une enquête, où Kieślowski se prête au jeu, y compris quelques incursions (raisonnables) dans le domaine métaphysique. (CTN/CNC/MK2).
  • Masterclass, de Erik Lint, 1995.
    A Amsterdam, des élèves présentent au réalisateur une adaptation de Bergman. (prod. FELIX/Ed. « à voir »)

Et aussi :

  • Kieślowski par Kieślowski, de Dominique Rabourdin (1994), 52′
  • Dialog autour de Dekalog, de Dominique Rabourdin (1994), 26′
  • Krzysztof Kieślowski, trois couleurs, de Gruz Koryncka, 42′
  • Kieślowski – september 80, de Claude Ventura et Christophe Urbanowicz
  • Kieślowski rencontre Wim Wenders (Kieślowski spotyka Wendersa), de Natalia Gruz Koryncka (1994), 30′
  • Entretien avec Kieślowski, de Lothar Kompatzku et Adrea Voigt (1995)
  • Kieślowski et son «Amateur» (Kieślowski i jego «Amator») de Krzysztof Wierzbicki (1999), 25′.
  • Kieślowski, de Lothar Kompatzku et Adrea Voigt (2006)
  • Still alive (Stille alive-film o Krzysztofie Kieślowskim), un portrait à base de nombreux témoignages sur Krzysztof Kieślowski de Maria Zmarz-Koczanowicz, une ancienne élève (2006)

etc.
Kieślowski est également crédité :

  • assistant réalisateur sur :
    > Ab urbe condita (1965) de Jan Lomnicki
    > Egzamin z Kamera (Exam with a camera] – 1968
  • Co-scénariste de :
    > Duze zwierze | Le Grand animal (2000) de Jerzy Stuhr
  • acteur dans :
    > Twarz | Le Visage de Piotr Studzinski, (1966), 7′
    > Un homme dans la rue (Niebieskie jak Morze Czarne) (1973) de Jerzy Ziarnik
    etc.
  • Kieślowski est monteur de son film Urzad |Le Bureau (1966).
Voir aussi la liste des films de Kieślowski visibles sur le Web