Histoire du cinéma polonais de Tadeusz Lubelski

La présentation-débat du 25 octobre 2017 à la Sorbonne a mis en lumière les grandes particularités de Histoire du cinéma polonais de Tadeusz Lubelski, sorti dans sa version française en 2017 (Presses universitaires Septentrion, 576 pages, 45 euros)

Paweł Rodak présente le livre © alain martin

Nous avons entendu, après la présentation de Paweł Rodak, (Sorbonne Université), Kinga Callebat (Sorbonne Université), Mathieu Lericq (Université Aix-Marseille), Ania Szczepańska (Paris I Panthéon-Sorbonne) et bien sûr Tadeusz Lubelski.
Ceux qui entouraient l’auteur n’ont pas hésité à qualifier la sortie de Histoire du cinéma polonais d’événement. En effet, il faut remonter au volume carré publié sous la direction de Bolesław Michałek en 1992 ! (Ed. Centre Pompidou) pour trouver un équivalent. On a loué l’horizontalité du propos, la richesse, la période parcourue (de 1896 à à 2013 pour cette édition française). Mais il y a plus…
Tout d’abord, il ne s’agit pas d’une simple encyclopédie, mais d’un véritable « récit », et les premiers lecteurs se sont dit embarqués dans une Histoire passionnante, qui se lit comme un roman. De plus, si Tadeusz Lubelski n’emploie pas le « je », son écriture est très personnelle, avec des choix assumés : il ne cache pas ses préférences, ses goûts, les faiblesses de certains films d’auteur, dans la ligne de son travail de critique de cinéma.
Ensuite, le contexte polonais, social, politique, culturel, est décortiqué, la traduction française ayant été travaillée pour rendre encore plus lisible les aspects typiquement polonais au lecteur de langue française.
Enfin, l’ouvrage est une somme qui donne de nombreuses pistes pour aller plus loin (tous les chercheurs ayant nourri la réflexion de l’auteur sont cités, les titres polonais et français des films sont regroupés dans un index, l’iconographie est abondante.
Deux extraits de films ont été présentés et commentés : Cendres et Diamants d’Andrzej Wajda et… Sans Fin de Krzysztof Kieślowski.
Rappelons encore que Tadeusz Lubelski a derrière lui une carrière de professeur à l’université Jagellonne, mais aussi en France, qu’il a exercé à la Sorbonne de 1989 à 1994. Sa bibliographie embrasse le cinéma français et polonais, avec de nombreux ouvrages et plusieurs éditions polonaises de cette même Histoire (la dernière édition mise à jour couvre jusqu’à l’année 2014).
Une seconde rencontre avait lieu le vendredi 27 octobre à 19h à la Bibliothèque polonaise, toujours en présence de Tadeusz Lubelski.