Exposition photo Kieślowski Gare Saint-Lazare (2021)

Exposition photo sur le thème du mouvement dans la Gare Saint-Lazare à Paris (celle où Véronique cherchait le marionnettiste dans La Double vie de Véronique), à l’occasion du 80e anniversaire de la naissance de Krzysztof Kieślowski.

Une manifestation présentée en association par L’Institut Adam Mickiewicz, l’Institut polonais de Paris et SNCF Gares & Connexions, dès le 27 août et jusqu’au 15 octobre 2021 dans la Gare Saint-Lazare. Des panneaux y sont affichés, pour un « voyage » en sept étapes dans la vie et l’œuvre de Kieślowski.

« Krzysztof Kieślowski […] et sa famille étaient en perpétuel mouvement ; Sokołowsko, Łódź, Varsovie, Cracovie, Paris, Genève… Dans le cadre de sa riche filmographie, il a opéré aussi de nombreux « transferts » et « déplacements » – du monde du documentaire à celui de la fiction cinématographique et de la métaphysique, des productions polonaises aux productions étrangères… Ses scénarios reposaient sur un entrelacement de motifs et de symboles visuels, les personnages de ses films faisaient souvent des voyages intérieurs… »

[ Extrait du texte de Diana Dąbrowska, Curatrice de l’exposition ]
Rouge – © MK2

Paris. 27 août 2021. En débouchant dans la grande galerie de la Gare Saint-Lazare, si l’on n’a pas reçu le choc des « surprises visuelles », que nous promettait l’accrochage privilégiant la présentation de « deux photographies différentes mais très similaires en termes de composition », comme des jeux de reflets proches de l’esprit et de l’œuvre du cinéaste, cherchant à toucher la part magique et mystérieuse du quotidien et de la réalité… c’est tout de même une bonne exposition de moments clés de la vie et de l’œuvre de K. Kieślowski. L’immensité du hall d’accueil et la fréquentation intense (c’est la gare parisienne la plus chargée en trafic) expliquent aussi la distraction qui peut dérouter le visiteur de l’expo. Mais bon, concentrons-nous un peu et apprécions. Beaucoup de clichés proviennent des Archives Kieślowski ou du Musée de Łódź, on trouve à la fois des photos de famille et des reportages de plateau. A visiter, en accès libre et sans pass sanitaire !

A noter une mention assez discrète de la Rétrospective Kieślowski sur un panneau explicatif, à ne pas rater, près d’une entrée vers les quais.

Merci à Marzena Moskal (Institut polonais) pour les informations.
Merci aux services de sécurité qui m’ont laisser continuer mon reportage photo, concentré sur les panneaux, puisque 30 ans après le tournage de La Double vie de Véronique, il est toujours difficile de filmer dans la gare sans autorisation expresse de la Gare %-)
Visuel principal DR – © Marta Kieślowska
L’expo sur le site Institut polonais