La Double vie de Véronique [1992]

Dans ce film clé, entre France et Pologne, Krzysztof Kieślowski nous montre une choriste, à la voix presque surnaturelle, mais qu’une maladie de cœur va faire taire…

Weronika, jeune choriste polonaise souffre du cœur, et meurt lors d’un concert. A Paris, Véronique, musicienne, possède également une voix sublime, la même apparence et le même problème cardiaque. Elle rencontre un marionnetiste, Alexandre, le perd, retrouve sa trace après un jeu de pistes sonores envoyé sur une cassette. Dans le sac de Véronique, Alexandre découvre la photo d’une femme qu’il prend pour Véronique : c’est Weronika, prise lors d’un voyage de Véronique en Pologne. Alexandre écrit un livre : l’histoire de deux femmes nées dans deux pays différents qui ne se sont jamais connues mais sont identiques ; l’une mourra, l’autre survivra, profitant de l’expérience de son double malheureux…


La Double Vie de Véronique (1991 – France, Pologne – 35 mm couleurs – 96 min)

Réalisateur : Krzysztof Kieślowski
Scénario : Krzysztof Kieślowski & Krzysztof Piesiewicz
Production : Sidéral, Le Studio Canal +, Tor Production (Varsovie)
Producteur : Leonardo de la Fuente
Producteur exécutif : Bernard Pierre Guiremand
Distribution : Sidéral
Directeur photo. : Sławomir Idziak
Musique : Zbigniew Preisner
Montage : Jacques Witta
Avec :
Irène Jacob (Weronika/Véronique)
Anna Gronostaj (voix de Weronika)
Philippe Volter (Alexandre Fabbri)
Claude Duneton (père de Véronique)
Louis Ducreux (Le professeur)
Sandrine Dumas (Catherine)
Gilles Gaston-Dreyfus (Jean-Pierre)
Guillaume de Tonquedec (Serge)
Władysław Kowalski (père de Weronika)
Kalina Jedrusik (femme bariolée)
Halina Gryglaszewska (tante)
Alexander Bardini (chef d’orchestre)
Jerzy Gudejko (Antek)…
Palmarès :
1991 : Festival International du Film (Cannes) Prix de la critique internationale, Prix du jury œcuménique
1992 : NSFC (National Society of Film Critics) Awards Meilleur film étranger, etc.


La Double vie de Véronique, au cœur du film de Kieślowski , tout sur le film


© MK2
Un soupçon de fétichisme (au sens premier du terme…) jusque dans le DVD de mK2 (en 2006), qui incluait un fragment de la pellicule originale aux reflets dorés. La couleur or a beaucoup fait parlé critiques et spectateurs. Mais sait-on comment Sławomir Idziak dut lutter contre les laboratoires et la production pour imposer une couleur plutôt verdâtre, et non pas une nuance trop ambrée. Le directeur de la photo avait déjà forcé sur les tons de Tu ne tueras point en 1988, et il allait ensuite pousser la pellicule dans ses dernières limites pour filmer certains bleus intenses de Trois couleurs : Bleu, le film suivant de Krzysztof Kieślowski.


La Double vie de Véronique : le DVD mk2

(sortie : 22 février 2006)
2 DVD Zone2, PAL, tous publics. Français Dolby Digital 2.0 et 5.0
Son original polonais et français, sous-titres français et anglais
16/9 compatible 4/3, format 1:66
Contenu : le film (95′ ) + 2h50 de bonus :

  • Ruben Korenfeld : Dialogue-Kieślowski (1991 – 52′)
  • Rencontre avec Irène Jacob (2005 – 17′)
  • Luc Lagier : 1966-1988 : Kieślowski, cinéaste polonais (26′)
  • Kieślowski : L’Usine (Fabryka – 1971 – 17′), L’Hôpital (Szpital – 1976 – 22′), La Gare (Dworzec – 1980 – 14′)
  • Kazimierz Karabasz : Les musiciens du dimanche (1958-15′)
    (+ bandes annonces mk2, 10′)
Merci aux équipes de MK2

The Double vie of Veronique : le DVD Criterion


Doc.Criterion + DR

A ne pas rater, la superbe édition de Criterion : le film de MK2 aux sous-titres repris, les bonus français ET une série de bonus américains supplémentaires, ainsi qu’un livret (le tout en américain).

Merci à Criterion !

DR

Le DVD en version polonaise est disponible en Pologne (Best Film CO) (et donc aussi sur Internet), il comprend le film et les deux documentaires I’m So-so et Dialogues-Kieślowski.