Dekalog Siedem | Décalogue Sept

« Tu ne voleras point »

Ewa, la mère, chérit Ania, la petite sœur de Majka. Ce ne pourrait être qu’une histoire de jalousie entre sœur, mais la vérité est toute autre : un secret de famille mal gardé s’impose : Ewa n’est pas la mère mais la grand-mère. Et Majka est la mère, privée de son enfant, qu’elle décide d’enlever : c’est la cavale, le retour vers la maison du père naturel dans un petit village du sud de Varsovie, la poursuite des parents. Majka réclame à Ewa, au téléphone, son enfant : la reconnaissance de la supercherie et la garde de son enfant, sans conditions. Mais ira-t-elle jusqu’au bout de son choix, n’est-ce pas déjà trop tard ?…

Fabienne Pascaud de Télérama y voyait « des personnages en miettes » et « autour d’eux, même les couleurs du jour, de la nature, ont quelque chose d’hostile, qui les agresse ». Avec une conclusion tout aussi désolée : « Ania voit s’éloigner sa mère, comme Majka avait vu s’éloigner la sienne. Tout recommence sans fin. »… Kieślowski voyait également dans le personnage de la petite fille « la plus malheureuse. Elle subit, elle est désarmée. Que deviendra-t-elle en grandissant ? Ces événements vont déterminer son avenir de façon dramatique… »

DEKALOG 7
Avec : Anna Polony, Maja Barelkowska, Wladyslaw Kowalski, Boguslaw Linda (Le Hasard)
Chef-opérateur : Dariusz Kuc.

Dix clés pour mieux comprendre le Décalogue


Retrouvez tous les épisodes du Décalogue (et les versions longues)


Dans Kieślowski, encore plus loin, retrouvez des commentaires et témoignages (comédiens, chefs opérateurs, monteuse, assistants, etc.) sur chaque épisode, illustrés de photos des principaux lieux de tournages, d’une carte commentée de Varsovie, etc. Le scénario condensé est présenté comparé à la version filmée ainsi qu’aux deux versions long-métrage : Tu ne tueras point (Dekalog 5) et Brève histoire d’amour (Dekalog 6).