Dekalog Siecz | Décalogue Six

« Tu ne seras pas luxurieux »

Deux façons de voir les choses, deux façons d’envisager l’amour. Tomek, jeune postier timide, pointe tous les soirs sa longue-vue vers l’appartement d’en face, où une grande jeune femme libérée, Magda, accueille ses amants. Il observe leurs ébats, tout aussi bien que les menus gestes du quotidien de Magda. Tomek tombe fatalement amoureux, finit par aborder la femme d’en face. Mais Magda a une toute autre opinion sur l’amour, et elle lui explique, rudement.

Les cinéastes sont tous des voyeurs, quelquefois repentants. Kieślowski sait nous faire partager les élans, la déception et la crise finale du jeune homme…
A noter : pour filmer les plans de Magda vus par Tomek, l’équipe de Kieślowski travailla dans des conditions étranges et inconfortable ; la prise de vue s’effectuait d’une tour construite devant l’appartement – en fait reconstitué – hors de Varsovie et de sa cité, ce qui permettait d’utiliser une focale longue avec beaucoup de recul. Grażyna Szapołowska était pour de bon espionnée, car elle ne voyait ni n’entendait très bien le cadreur et Kieślowski qui dirigeaient son jeu. Ils étaient beaucoup trop loin, perchés dans le froid et la nuit ! Une occasion de plus pour le réalisateur de trouver son travail fatigant et absurde.
La version cinéma correspondante est Brève histoire d’amour. Les montages sont légèrement différents, notamment le tout début qui fait allusion aux derniers plans, et la fin elle-même, que Grażyna Szapołowska avait suggérée plus optimiste et plus ouverte.

DEKALOG 6
Avec : Grażyna Szapołowska, Olaf Lubaszenko…
Chef-opérateur : Witold Adamek.

Dix clés pour mieux comprendre le Décalogue


Retrouvez tous les épisodes du Décalogue (et les versions longues)


Dans Kieślowski, encore plus loin, retrouvez des commentaires et témoignages (comédiens, chefs opérateurs, monteuse, assistants, etc.) sur chaque épisode, illustrés de photos des principaux lieux de tournages, d’une carte commentée de Varsovie, etc. Le scénario condensé est présenté comparé à la version filmée ainsi qu’aux deux versions long-métrage : Tu ne tueras point (Dekalog 5) et Brève histoire d’amour (Dekalog 6).