Kieslowski : conclusion, Premiers Plans d’Angers 2016

Conférence par Alain Martin, dans le cadre des Ateliers Premiers Plans d’Angers, le 25 août 2016 à l’Hôtel Lancreau.
>
Le cinéma de Kieślowski
>
Kieślowski avant le Décalogue
>
Kieślowski et le Décalogue
>
Kieślowski et l’Europe
>
Kieślowski, et après ?

Photo : Portrait accroché au Sanatorium de Sokołowsko (Sud Pologne) où se déroule chaque année en septembre un grand Hommage à Kieślowski – © a.martin

Kieślowski laisse ébauchée une seconde trilogie (Paradis-Enfer-Purgatoire) dont les deux premières parties seront tournées, supervisées par Krzysztof Piesiewicz, le co-scénariste. Kieślowski reste présent dans la mémoire de ses collaborateurs et amis, qu’il a fortement marqués et inspire encore. De nombreux événements ont eu lieu en 2016 dans le monde entier, à l’occasion des 20 ans de sa mort.

DR

Le scénario n’étant pas finalisé à la mort de Kieślowski (il laisse un traitement d’une vingtaine de pages), c’est le co-scénariste Piesiewicz qui reprend le flambeau avec Heaven, puis L’Enfer.
Ici, dans la séquence d’ouverture de Heaven (Le Paradis), on peut voir que Kieślowski n’est déjà plus aux manettes (Tom Tykwer, le réalisateur, ayant son style visuel propre) ; pourtant des intentions et des thèmes kieślowskiens ressurgissent. La fatalité est au cœur de ces premiers plans, où une femme de ménage déplace inconsciemment la bombe qui devait frapper un trafiquant de drogue, tuant des innocents.
L’Enfer échappe presque complètement à Kieślowski, avec autre réalisateur, un style disons plus baroque. Quant au Purgatoire, il pourrait sortir des limbes, Krzysztof Piesiewicz, après un temps d’arrêt, étant de nouveau en activité et ayant reparlé du projet en septembre 2016 à Sokołowsko, à l’Hommage à Kieślowski.

> Le site des Ateliers Premiers Plans d’Angers