Elles arrivent ! Les nouvelles éditions 4K des 4 derniers films

Les éditions DVD, BluRay et UHD des quatre derniers films de Krzysztof Kieślowski arrivent le 7 décembre 2021 : Weronika, Véronique, Julie, Lucille, Dominique, Valentine, Karine… les héroïnes de Kieślowski sont de retour ; mais aussi Alexandre, Olivier, Karol, Mikolaj, Joseph, Auguste… Retrouvez ces personnages poignants, confrontés à leur destin, à des rencontres, des choix de vie, dans l’Europe des années 90, jusqu’au naufrage final de Trois couleurs : Rouge.

Cette nouvelle édition française des films par Potemkine Films, avec MK2, est établie sur la base d’une nouvelle restauration 4K, distribuée en DVD, Blu-Ray et, pour la première fois, en Ultra HD.

Visuel principal  © Potemkine Films – Nouveaux coffrets Trois couleurs : Bleu, Blanc, Rouge  © Potemkine Films – montage photo : Kensuke Koike
Nous avons interrogé Nils Bouaziz (fondateur de Potemkine Films) et Natacha Missoffe (éditeur, responsable du projet vidéo) sur la fabrication et les choix éditoriaux de cette sortie des derniers opus restaurés de Kieślowski (1941-1996) : « au plus près des intentions artistiques » de l’auteur.
Entretien Potemkine Films

Les quatre chefs d’œuvre ultimes de Kieślowski


« J’ai l’impression que je ne suis pas seule » chuchote Weronika à son père, un soir, dans une petite ville de Pologne. Tout un programme pour La Double vie de Véronique, récits parallèles de la mort d’une jeune musicienne polonaise et de son alter ego française, Véronique. Trois récompenses à Cannes en 1991 (Prix du Jury œcuménique, Prix FIPRESCI et Prix d’interprétation féminine pour Irène Jacob), Prix du public à Varsovie en 1992.


Bleu
, comme la liberté. Julie perd son mari et sa fille dans un terrible accident. Veuve, elle doit se reconstruire ? Peut-être aussi achever la partition inachevée d’un Concerto pour l’Europe,accepter de vivre, simplement, et de donner aux autres, aussi… Trois couleurs : Bleu a reçu un Lion d’or en 1993. Juliette Binoche et le chef-opérateur, Sławomir Idziak, ont également été primés. Le film a aussi reçu trois César en 1994… et poursuivi une carrière internationale.


Blanc
, comme l’égalité. Mais quelle égalité pour Karol, jeté dehors par son épouse, Dominique, française, qui demande le divorce, le trompe ? De retour en Pologne, Karol traficote, s’improvise nouveau capitaliste, entreprend de se venger. Mais la mécanique s’enraye… Trois couleurs : Blanc a notamment reçu le prix du meilleur réalisateur à Berlin en 1994.


Rouge
, comme la Fraternité. Mais quelle fraternité entre tous ces personnages qui s’entrecroisent sans jamais se trouver ? Pourtant, Valentine (Irène Jacob) apprivoise peu à peu Joseph (Jean-Louis Trintignant), vieux juge misanthrope (ou bien est-ce le contraire ?). Trois Couleurs : Rouge était sélectionné à Cannes en 1994, nommé trois fois (réalisateur, photo, scénario) aux Oscars. Un César a récompensé en 1995 la musique de Zbigniew Preisner.

Au plus près du travail des chefs opérateurs

De ce qu’en a pu juger l’équipe de Potemkine dans des conditions optimales (visionnage de la version UHD HDR lors de la fabrication des masters) et de notre propre expérience sur quelques projections en salles, nous ne devrions pas bouder notre plaisir à (re)découvrir les quatre films dans ces conditions. La restauration 4K et les nouveaux disques servent bien le travail de précision (et d’inspiration) des trois chefs opérateurs : Sławomir Idziak (né en 1945, a filmé amoureusement La Double vie de Véronique et Bleu), Edward Kłosinski (1943-2008, chef op’ précis et nuancé de Blanc), Piotr Sobociński (1958-2001, directeur de la lumière inoubliable de Rouge).

(Large) place aux bonus

Même si les films de Kieslowski sont résolument ouverts et pensés pour le spectateur, et pour qu’il se fasse sa propre opinion, qu’il développe sa propre interprétation du récit, les bonus sont quasiment indispensables pour en savoir plus sur le réalisateur. Car qui a travaillé à une période charnière en Pologne, des années 60 à juste avant la chute du Mur, puis dans l’Europe tout juste réunifiée), sur la préparation et le tournage. On ne sera pas déçu.

Intervenants pour les bonus sélectionnés par Potemkine Films :


Annette Insdorf (historienne du cinéma et journaliste, traductrice, amie de Kieślowski) qui a enregistré de nouvelles introductions aux quatre films (2021)


Marin Karmitz,
producteur des Trois couleurs, pour le projet de la Trilogie (2021)


Juliette Binoche, actrice, pour Bleu (2001)

Julie Delpy
, actrice, pour Blanc (2021)


Irène Jacob, actrice, pour La Double vie de Véronique (2021)


Irène Jacob, actrice, pour Rouge (2021)


Urszula Lesiak
, monteuse de Blanc et assistante sur les trois autres films (2021)


Zbigniew Preisner
, compositeur de la musique des quatre films (±15’) témoigne, dans la salle de concert de la Philarmonie de Cracovie, où a été tourné la mort de Weronika (2019)


Alain Martin
, journaliste et écrivain, spécialiste de Kieślowski, parle des quatre films (2021)


La Leçon de Cinéma de Krzysztof Kieślowski (Dominique Rabourdin, 1994)

  • Entretien avec Jacques Witta, monteur de La Double vie de Véronique, des Trois couleurs : Bleu et Rouge (2001)
  • etc.

Tous les bonus, par types de support


Le coffret DVD de La Double vie de Véronique (1991)

  • Présentation du film par Annette Insdorf (2021, 9’)
  • Entretien avec Irène Jacob (2021, 24’)
  • Entretien avec Zbigniew Preisner (2021, 18’)
  • Le film vu par Alain Martin (2021, 22’)

Le coffret Blu-Ray de La Double vie de Véronique (1991)

  • Présentation du film par Annette Insdorf (2021, 9’)
  • Entretien avec Irène Jacob (2021, 24’)
  • Entretien avec Zbigniew Preisner (2019-2021, 17’)
  • Le film vu par Alain Martin (2021, 22’)
  • 1966–1988, Kieślowski, cinéaste polonais de Luc Lagier (2005, 31’)

Le coffret UHD de La Double vie de Véronique (1991)

  • Présentation du film par Annette Insdorf (9’)
  • Entretien avec Irène Jacob (2021, 24’)

Le coffret DVD de Trois couleurs : Bleu

  • Présentation du film par Annette Insdorf (2021, 9’)
  • Entretien avec Marin Karmitz (2021, 32’)
  • Le film vu par Alain Martin (2021, 21’)
  • Leçon de cinéma de Krzysztof Kieślowski (1994, 8’)

Le coffret Blu-Ray de Trois couleurs : Bleu

  • Présentation du film par Annette Insdorf (2021, 9’)
  • Entretien avec Marin Karmitz (2021, 32’)
  • Le film vu par Alain Martin (2021, 21’)
  • La Leçon de cinéma de Krzystof Kieślowski (1994, 8’)
  • Scènes commentées par Juliette Binoche (2001, 24’)
  • Entretien avec Jacques Witta (2001, 15’)

Le coffret UHD de Trois couleurs : Bleu

  • Présentation du film par Annette Insdorf (9’)
  • Entretien avec Marin Karmitz (2021, 32’)

Le coffret DVD de Trois couleurs : Blanc

  • Présentation du film par Annette Insdorf (2021, 9’)
  • Entretien avec Julie Delpy (2021, 24’)
  • Entretien avec Urszula Lesiak (2021, 19’)
  • Le film vu par Alain Martin (2021, 11’)
  • La Leçon de cinéma de Kieślowski de Dominique Rabourdin (1994, 11’)

Le coffret Blu-Ray de Trois couleurs : Blanc

  • Présentation du film par Annette Insdorf (2021, 9’)
  • Entretien avec Julie Delpy (2021, 24’)
  • Entretien avec Urszula Lesiak (2021, 19’)
  • Le film vu par Alain Martin (2021, 11’)
  • La Leçon de cinéma de Kieślowski de Dominique Rabourdin (1994, 11’)
  • Making of  (1992, 17’)

Le coffret UHD de Trois couleurs : Blanc

  • Présentation du film par Annette Insdorf (2021, 9’)
  • Entretien avec Julie Delpy (2021, 24’)

Le coffret DVD de Trois couleurs : Rouge

  • Présentation du film par Annette Insdorf (2021, 9’)
  • Entretien avec Irène Jacob (2021, 23’)
  • Le film vu par Alain Martin (2021, 19’)
  • La Leçon de cinéma de Kieślowski de Dominique Rabourdin (1994, 9’)

Le coffret Blu-Ray de Trois couleurs : Rouge

  • Présentation du film par Annette Insdorf (2021, 9’)
  • Entretien avec Irène Jacob (2021, 23’)
  • Le film vu par Alain Martin (2021, 19’)
  • La Leçon de cinéma de Kieślowski de Dominique Rabourdin (1994, 9’)
  • Entretien avec Jacques Witta (2001, 15’)
  • Making of  (1992, 24’)
  • Festival de Cannes 1994 de Dominique Rabourdin (1994, 15’)

Le coffret UHD de Trois couleurs : Rouge

  • Présentation du film par Annette Insdorf (9’)
  • Entretien avec Irène Jacob (2021, 23’)

Lire : le point de vue de Potemkine Films
[ Merci à Natacha Missoffe et Nils Bouaziz de Potemkine Films pour les visuels, les infos, l’entretien, ainsi que Thierry Videau, relations presse ]